Christian Guillon

Ecoutez-le ! C’est une musique de mots avec parfois des notes de silence.Car, c’est dans ces strates muettes de l’histoire que tout est dit. Son sourire, faussement réservé, un peu roublard, vous invite à le suivre. D’un geste de la main, il balaie en douceur toutes les oppositions. Oui, oui, le merveilleux n’est pas toujours merveilleux mais voilà, il faut se débrouiller avec ça, alors on le suit et on va de surprise en surprise…

Au commencement, le parcours de Christian fut Circassien. Le trapèze, tout d’abord, sous le chapiteau des arènes de Nanterre. Puis, comme le veut la coutume chez les acrobates, il devient Clown et se forme auprès des meilleurs Nezs issus de l’école Lecoq ou de la tradition du cirque (Eric Blouet, Joel Blouet, Hervé Langlois, Fred Robbe…). Son clown, tour à tour lunaire et sarcastique, est l’héritier de Pierre Etaix. Depuis quelques années, le conteur et  la parole semblent avoir pris le pas sur le clown, mais qui sait ce qu’il nous réserve au détour d’un conte…