Ils se marièrent et…. spectacle présenté dans l’intimité de votre domicile

« Ils se marièrent, furent heureux et… » : telle est la phrase sacrée qui serait commune à tous les contes de fées, auxquels elle apporterait une conclusion heureuse et rassurante. A elle seule, elle justifierait qu’on range les contes dans la boite à outils éducatifs à l’usage des parents soucieux d’apporter à leurs bambins des repères moraux et familiaux aussi intemporels que convenus.

Hélas, les enfants deviennent grands et constatent un jour que les portes du paradis éternel ne s’ouvrent pas nécessairement avec celles du mariage ; ils referment alors leurs livres de belles histoires, se disant qu’elles n’ont définitivement rien à voir avec une réalité intime autrement plus complexe.

Ils se marièrent-V2

A regarder de près pourtant, les contes sont loin d’être simplistes… Lire la suite

Veillée au centre de vacances de Trilbardou

Pour cette dernière soirée au centre de vacances, les conteurs de Fabulame avaient concocté un menu « tête cachée dans l’oreiller ». On ne sait jamais ce qui peut se passer avec ces histoires de veille femme mangeuse d’enfants, surnommée Fiyèt Lalo ou encore celle des géants du Saguenay, horribles guerriers cannibales.

2001-12-31 23.00.00-10 flouté

Les Histoires de l’Ane Griot au Fifty-Fifty – bar-restaurant Paris 11ème

Ça pourrait presque ressembler à l’histoire de l’âne de Buridan non ? souvenez-vous, l’âne affamé et assoiffé n’aurait pas su choisir entre le seau d’eau et la brassée de paille qui se trouvaient à égales distances de lui … Avait-il soif ou faim? Cette indécision lui fut fatale.

Aller raconter des histoires au Fifty-Fifty (cinquante-cinquante) voilà le présage d’un grand moment d’indécision pour des ânes. Mais pas pour Griot et ses Miss Griotine et Griota qui n’auront pas hésité un seul instant du moment que c’est pour raconter des histoires.

Alors, venez les écouter le 27 juin 2012 à 20h30
au Fifty-Fifty, bar-restaurant
50, rue Léon Frot – Paris 11ème

L’association Potheam invite l’Ane Griot à venir raconter ses histoires à Villejuif

Les sabots bien lustrés, les oreilles bien droites, l’âne Griot et ses compagnes Griotine et Griota sont partis par un chemin de traverse en direction… de Villejuif.
Ils y arriveront le samedi 12 mai 2012 à 15h00 pour raconter leurs histoires aux invités d’Anne Breillat Kadri, Présidente de l’association Potheam. Si vous le souhaitez, vous pouvez assister au spectacle en appelant Anne Breillat Kadri au 01.47.26.41.25.

Une occasion de rencontrer les conteurs de Fabulame dans un cercle d’amateurs, intime et chaleureux.

Galerie photos du Theranga

Les conteurs de Fabulame et combien d’autres, ont passé de nombreuses soirées au Theranga, Place de Clichy – sur scène ou dans le public mais toujours avec ce même plaisir de se retrouver chez soi, en famille, dans ce lieu au nom si approprié : Theranga, pour dire Bienvenue en Wolof.
Ce soir là, le photographe et auteur, Pierrick Bourgault s’y était rendu pour visiter un de ces nombreux lieux parisiens conviviaux, avec leurs petites scènes offertes aux artistes musiciens, aux voix nouvelles et aux textes inédits. Il rend hommage à ces lieux à forte personnalité dans le Guide Paris 150 bars-concerts, bons plans musique live.

Nous sommes évidemment très heureux d’avoir ce souvenir du Theranga et lui souhaitons de renaître très vite ici ou ailleurs, mais toujours avec cette belle énergie pour conter, raconter, slamer et même défiler dans d’étonnantes parures créées ou customisées par Mike.

 

Soirée à l’atelier d’Annette Huster

Ce soir-là, Annette Huster accueillait les conteurs de Fabulame pour faire écho aux œuvres de l’artiste peintre Fanny Pochon. Sur les murs de l’atelier, des ânes, plus grands que nature, des bleus, des gris… Le peintre a fixé avec beaucoup de de force et d’humanité, ces instants d’émotions, quand l’animal est cajolé par une main amie ou quand au contraire il se sent menacé.
L’âne Griot et ses deux complices Griotine et Griota avaient justement beaucoup d’histoires à raconter sur leurs frères-ânes qui connaissent le meilleur comme le pire.
Après le plaisir des yeux et celui des oreilles, public et participants à la soirée ont pu humer les subtiles arômes de coriandre, de gingembre, de muscade qui flottaient dans l’air (la recette d’Annette est restée secrète) et surtout déguster cette délicieuse soupe de carottes.
Vous avez raison ! il manque le 5ème sens : le toucher. Alors n’hésitez pas et caressez tous les rêves que vous voulez !

Découvrir les oeuvres de Fanny Pochon :

Au centre Annette puis Christian en remontant, Gaëlle, Lynn et Fanny

 

 

 

 

 

 

 

Galerie photos Contes et Histoires Macabres

Photos de la soirée à la librairie l’Antre Monde